En ces temps exceptionnels de pandémie, le travail se transforme progressivement en télétravail, les conférences, en téléconférences et les soins de santé, en télésoins. Qu’en est-il alors de la prise de décision en santé ? S’il est une chose que la pandémie nous a appris, c’est bel et bien la grande capacité d’adaptation des individus. Ainsi, la « télédécision » s’impose progressivement. Afin de soutenir l’engagement des individus dans les décisions en santé, la numérisation offre des moyens de communication plus accessibles et moins contraignants. Par exemple, les outils d’aide à la décision en ligne permettent une préparation à la rencontre clinique. Le bureau et la consultation avec le professionnel de la santé deviennent un hyperlien. Ainsi, le hochement de la tête du patient se transforme en un bouton « oui » ou « non » sur lequel il clique et l’avis du proche-aidant en un clavier sur lequel il tape. Lors de cette présentation, le processus de décision partagée sera défini. Des exemples concrets seront présentés, notamment celui des aînés et de leurs proches-aidants faisant face à la décision du milieu de vie et celui des femmes enceintes et de leurs partenaires faisant face à la décision de dépistage prénatal. Les bénéfices et risques de déployer la télédécision partagée auprès des individus faisant l’expérience de décision en santé seront discutés.

Conférencière:
France Légaré, B.Sc. Arch, MD, MSc, PhD, CCMF, FCMF
Professeure titulaire au département de médecine familiale et de médecine d’urgence (DMFMU) de l’Université Laval
Titulaire de la Chaire de Recherche du Canada niveau 1 sur la décision partagée et l’application des connaissances
Chercheuse régulière au VITAM- Centre de recherche en santé durable et au Centre de recherche du CHU de Québec – Université Laval

Auteures : France Légaré, Sabrina Guay-Bélanger et Maya Fakhfakh

Inscription obligatoire ici 

Événement 1/90