Résumé de l’activité

La communication scientifique efficace est essentielle à la dissémination des résultats de recherche, à la création de partenariats et à l’influence de la science sur les politiques publiques. Par contre, la communication avec les milieux politiques et communautaires est souvent sous-optimale. Avec cet atelier, les conférencières souhaitent exposer les participants.es à des perspectives innovantes et critiques sur la communication scientifique infirmière et offrir des outils de compréhension de la communication scientifique spécifique aux sciences infirmières.

Objectifs de l’activité

  1. Définir la communication scientifique pour les sciences infirmières
  2. Comprendre et explorer les enjeux sociopolitiques qui sous-tendent une communication scientifique optimale
  3. Introduire les participants aux concepts de standpoint et d’habitus
  4. Réfléchir et identifier ses propres objectifs de communication scientifique

Animatrices de l'activité

Natalie Stake-Doucet, inf., Ph. D. : Infirmière, chercheure et activiste, Natalie Stake-Doucet s’est toujours intéressée à l’intersection de la politique et du soin et l’agentivité politique des infirmières. Elle prépare actuellement un projet pour étudier le phénomène des « sit-ins » infirmiers au Québec, et de leur impact sur la pratique et l’organisation des soins. Elle écrit régulièrement pour des tribunes médiatiques, afin de vulgariser des enjeux infirmiers pour le grand public et pour le milieu politique.

Caroline Dufour, inf., M. Sc. : Caroline Dufour est infirmière au Québec et en Ontario, chargée de cours et étudiante au doctorat en sciences infirmières à l’Université du Québec en Outaouais. Activiste infirmière de longue date, elle s’intéresse, dans le cadre de sa thèse doctorale, aux dynamiques de pouvoir et la violence organisationnelle dans le système de santé québécois qui gouvernent la pratique des infirmières, ainsi qu’aux mécanismes de résistance, de solidarisation et de dénonciation des infirmières face à leurs conditions de travail et plus particulièrement, vis-à-vis du temps supplémentaire obligatoire. De par ses nombreuses implications sociales, politiques et médiatiques, elle travaille à faire reconnaître l’importance de la voix des infirmières dans la mise en place de solutions pérennes et durables pour améliorer les conditions de travail des infirmières dans le réseau de santé public. 

Conflits d'intérêts

Les conférencières n'ont déclaré aucun conflit d'intérêt ni source de financement en lien avec cette activité.

Video library 5/74